• img-book
    jazz_echo-4e_couv

    Ronald L. Morris

ISBN:978-2-84742-346-4
Catégorie :

Le Jazz et les gangsters

Ronald L. Morris

Que seraient devenus Duke Ellington, Louis Armstrong, Earl Hines ou King Oliver sans les gangsters qui les employaient ? Ces mobsters et ces racketeers, souvent juifs ou siciliens, n’étaient pas aveuglés par les préjugés racistes qui empêchaient l’establishment blanc d’apprécier et de soutenir les musiciens noirs. Dans les clubs qui proliférèrent pendant la Prohibition, ils assurèrent la sécurité de l’emploi nécessaire à la constitution d’orchestres stables et à la maturation d’un style. Et ce sont les politiciens conservateurs qui, en faisant de la Mafia leur bouc émissaire, ont mis fin à l’âge d’or du jazz.
À l’appui de cette thèse étonnante, Le Jazz et les gangsters propose une enquête et une documentation exceptionnelles, une peinture réaliste de la vie des premiers musiciens de jazz et du milieu de la pègre à la Nouvelle-Orléans, à Chicago, New York et Kansas City. Ronald L. Morris lève ainsi le voile sur un pan méconnu de l’histoire de la culture populaire. Les gangsters, conclut-il, se sont comportés avec les jazzmen comme les grands mécènes de la Renaissance : « Il n’y eut peut-être jamais, dans toute l’histoire de l’art, d’association plus ­heureuse. »

Découvrir l'auteur
avatar-author

Ronald L. Morris a enseigné l’histoire sociale dans des universités anglaises et américaines, écrit sur le roman noir américain et pratiqué le jazz.

Aux éditions Le Passage, il est l’auteur de l’ouvrage Le Jazz et les gangsters, préfacé et traduit de l’américain par Jacques B. Hess.

Livres de Ronald L. Morris
Caractéristiques

ISBN: 978-2-84742-346-4
Date de publication: octobre
Nombre de pages: 320
Dimensions du livre: 11 x 17,5 cm
Prix public: 11.50 €

Informations complémentaires La collection Écho

Small is beautiful : « Écho », une nouvelle collection des éditions Le Passage pour offrir au public des textes de notre fonds ou venus d’ailleurs dans de petits volumes à la fabrication soignée et à prix réduit.
Presse

« D’une certaine manière, le livre de Ronald Morris explique pourquoi Bessie Smith chantait : “Any bootleger is a pal of mine” (tous les trafiquants d’alcool sont mes potes). L’historien montre le rôle de “protecteur des arts” que la pègre a joué vis-à-vis du jazz. »

Classica

« Le Jazz et les gangsters, cet excellent ouvrage de Ronald L. Morris. »

Jazz Hot
« Sans l’appui des gangsters, le jazz aurait-il pu connaître pareil succès ? Sans les frères Capone, la majorité des jazzmen aurait-elle pu subsister ? Il y a peu de chances, à en croire Ronald Morris, auteur d’une thèse des plus argumentées. »

Marianne
« Ce livre passionnant de Ronald L. Morris décrit les liens du jazz et des mafias juive et italienne dans leur lutte contre le milieu irlandais. »

Jazzman

Lire un extrait