• img-book
    Aucun_souvenir_de_Cesaree-4e_Couv

    Marie-Ange Guillaume

ISBN:978-2-84742-239-9
Catégorie : Étiquette :

Aucun souvenir de Césarée

Marie-Ange Guillaume

De son enfance, elle a tout oublié sauf la peur et l’ennui coriace. De ses vingt ans, elle a tout oublié sauf son absence au monde. Elle a même oublié Césarée, la ville en ruine qu’elle déclarait « inoubliable » dans une lettre envoyée à sa mère. Elle a juste retenu le vers de Racine, « Je demeurai longtemps errant dans Césarée ». Heureusement, sa mère a écrit un journal où elle raconte ce qu’elles ont vécu ensemble, avec et sans le père. Sa mémoire c’était sa mère, et elle vient de la perdre – la mère, le jardin, la maison. Elle vient de vider la maison dans le chagrin et la colère.

Heureusement, il y a les copains, qui la baladent du chagrin au rire, et c’est toujours le rire qui la sauve. Alors, armée du récit maternel, des photos d’époque et de ses trous de mémoire, elle s’attaque au puzzle, elle reconstruit la vie de sa mère et la sienne, quitte à les trafiquer – peu importe, une vérité mouvante et floue arrive à surnager. Et maintenant, elle aime sa mère.

Avec Aucun souvenir de Césarée, Marie-Ange Guillaume signe un texte poignant où, au-delà de l’humour et de la colère, affleure une tendresse immense. Une adresse à sa mère, à toutes les mères, qui touche le lecteur en plein cœur.

Découvrir l'auteur
avatar-author

Marie-Ange Guillaume est l’auteur de Tout le cimetière en parle, Ils s’en allaient faire des enfants ailleurs, L’Odeur de l’homme, La Dernière nuit, Ça m’énerve et Aucun souvenir de Césarée.

Biographe de Desproges et Goscinny, elle a également signé des livres pour la jeunesse.

Livres de Marie-Ange Guillaume
À propos de ce livre
Caractéristiques

ISBN: 978-2-84742-239-9
Date de publication: août 2014
Nombre de pages: 216
Dimensions du livre: 14 x 20,5 cm
Prix public: 17 €

Version numérique Livres disponibles en version numérique sur Eden Livres.
Presse

« C’est dans un mélange des tons que le livre puise ses forces, entraînant le lecteur dans son errance, au cœur des dernières reliques d’une vie. »
Le Monde des livres

« Sa plume est vive, souvent drôle, et son récit multiplie les anecdotes essentielles comme autant de petits cailloux qui aident à trouver le chemin pour grandir… »
L’Express

« Écrit crânement, tendrement, dans le souci constant de la vérité des sentiments, Aucun souvenir de Césarée est le récit d’une grande réconciliation. »
Libération

« Une narration fluide, à la beauté saisissante. »
Cosmopolitan

« Un récit choral, obéissant à l’émotion, qui nous parle si bien de nous. De l’impossible deuil. De tous ces fantômes qui nous tiennent chaud. Une sobre et belle déclaration d’amour à la mère, à toutes les mères. »
Sud-Ouest

Vidéos