• img-book
    Jaune_Caravage-4e

    Gilda Piersanti

ISBN:978-2-84742-113-2
Catégorie :

Jaune Caravage

Gilda Piersanti

Rome, automne 2006, la Nuit blanche bat son plein, la ville est en ébullition.

Des torrents de jeunesse se déversent dans les rues, envahissent les quais pour converger vers le Gazomètre, nouveau symbole des nuits romaines, véritable phare dressé face à la Ville éternelle. Mais l’aube sera sanglante, une jeune fille est retrouvée atrocement mutilée sur les berges du Tibre.

La fin des vacances prend alors des allures de cauchemar pour l’inspecteur principal Mariella De Luca, qui se retrouve subitement plongée dans l’univers fragile et cruel de l’adolescence. Entre naufrage des couples et menaces de la mafia russe, mères seules et enfants à la dérive, Mariella tente de dénouer les fils d’une liaison dangereuse, à l’âge où le mensonge apparaît comme l’unique défense et la mort, une seconde vie.

Jaune Caravage est le quatrième volet des Saisons meurtrières de Gilda Piersanti.

En 2014, Jaune Caravage  a été adapté pour France 2 sous le titre Jaune Iris par Didier Bivel.

Découvrir l'auteur
avatar-author

Gilda Piersanti, née en Italie quand les sixties n’étaient pas les sixties, vit en France depuis de nombreuses années. Philosophe, traductrice en italien, elle a aussi été commissaire de plusieurs expositions à Rome.

Depuis 2003, elle se consacre à l’écriture, en français, de romans policiers, publiés aux éditions Le Passage. Après un premier roman évoquant l’affaire Aldo Moro, L’Inconnu du Paris-Rome, Gilda Piersanti entreprend l’écriture d’une série policière intitulée Les Saisons meurtrières, qui se compose à ce jour de neuf romans : Rouge abattoir, Vert Palatino, Bleu catacombes, Jaune Caravage, Vengeances romaines, Roma enigma, Wonderland et Le Saut de Tibère.

Dans chacun de ces romans, une jeune inspectrice de la police judiciaire romaine, Mariella De Luca, secondée par l’inspectrice Silvia Di Santo, mène l’enquête, entraînant le lecteur à sa suite dans les rues de Rome, dans des quartiers de la ville souvent méconnus : Testaccio, les catacombes, l’EUR, Ostiense, Garbatella, Casetta Mattei…

Dans Les Saisons meurtrières, Gilda Piersanti aborde fréquemment les thèmes de l’art ou l’architecture, l’histoire récente ou les singularités de la société italienne, et plonge ses lecteurs dans l’atmosphère unique de la Ville éternelle, loin des clichés touristiques ou des scènes attendues.

Gilda Piersanti est aussi l’auteur d’un roman intitulé Médées, dans lequel elle réinterroge à la faveur d’une intrigue très contemporaine le mythe de Médée, la mère infanticide.

La plupart de ses romans sont parus en poche aux éditions Pocket, et en support livre-audio aux éditions Sixtrid.

Plusieurs d’entre eux sont parus, ou à paraître prochainement, en langue Italienne chez les éditeurs Bompiani et La Nave di Teseo.

A ce jour, les romans Rouge abattoir, Bleu catacombes, Jaune Caravage, et Roma enigma ont été transposés à l’écran par France 2.

Dans Les Liens du silence, son dernier polar, paru fin 2015, sur les pas d’un nouveau héros, le jeune journaliste Lorenzo Cortese, Gilda Piersanti plonge le lecteur dans les méandres hautement romanesques de la mafia calabraise.

Livres de Gilda Piersanti
Caractéristiques

ISBN: 978-2-84742-113-2
Coéditeurs: Editions Le Passage
Nombre de pages: 288
Dimensions du livre: 14 cm x 20,5 cm
Prix public: 17 €

Informations complémentaires Les Saisons meurtrières est une série policière qui se compose à ce jour de huit romans : Rouge abattoir, Vert Palatino, Bleu catacombes, Jaune Caravage, Vengeances romaines, Roma enigma, Wonderland et Le Saut de Tibère.
Dans chacun de ces romans, une jeune inspectrice de la police judiciaire romaine, Mariella
De Luca, secondée par l’inspectrice Silvia Di Santo, mène l’enquête, entraînant le lecteur à sa
suite dans les rues de Rome, dans des quartiers de la ville souvent méconnus : Testaccio, les
catacombes, l’EUR, Ostiense, Garbatella, Casetta Mattei… Avec cette série, Gilda Piersanti aborde fréquemment les thèmes de l’art ou l’architecture, l’histoire récente ou les singularités de la société italienne, et plonge ses lecteurs dans l’atmosphère unique de la Ville éternelle, loin des clichés touristiques ou des scènes attendues.

Jaune Caravage existe en version de poche aux éditions Pocket, et en version livre audio aux éditions Sixtrid.
Presse

« Au fil des enquêtes, les personnages récurrents prennent de l’épaisseur, les masques tombent, amours et souffrances dénouent leurs fils. L’émotion maîtrisée de l’auteur les rend encore plus attachants, au point qu’on regrette de les quitter. Reviendront-ils ? »
Les Echos

«L’auteure nous perd avec finesse dans ce dédale.»
Télé 7 Jours